À Kharkiv et faubourg, la désarroi journalière d’un accostage russe



Publié le :

Les forces russes continuent de se recentrer sur l’est de l’Ukraine. C’est notamment le cas à Kharkiv, la deuxième ville du pays où les bombardements se multiplient. La ville se prépare donc à un éventuel assaut après une nuit du 12 au 13 avril à nouveau agitée.

Avec nos envoyés spéciaux à Kharkiv, Marie Normand et Julien Boileau

Les bombardements ont peut-être été un peu moins intenses qu’il y a 24 heures, mais plus proches du centre de Kharkiv. Il y avait toutefois eu une accalmie pendant quelques heures cette nuit, puis les sirènes se sont à nouveau déclenchées vers 4 heures du matin, suivies par des explosions très rapprochées pendant une vingtaine de minutes.

Deuxième ville du pays

La pression est donc maintenue sur Kharkiv qui est la deuxième ville du pays et qui se prépare à un assaut russe en renforçant ses défenses. Mardi, davantage de points de contrôle étaient visibles à l’entrée de la ville, des parpaings ont été mis en travers des routes pour ralentir les véhicules et des barrières antitanks ont été installées pour essayer de freiner une possible avancée des forces russes.

Mais pour l’instant, les troupes russes n’avancent pas. Il n’y a pas eu d’évolution récente et le front reste à une poignée de kilomètres au nord et à l’est de Kharkiv, juste derrière le périphérique.

Encerclement ?

Au sud, la petite couronne a aussi été frappée par des missiles ces dernières 48 heures. Ces villes gardent l’entrée de Kharkiv au sud et si elles tombaient, ça permettrait à l’armée russe d’encercler la ville et de couper les renforts possibles vers le Donbass, l’extrême est de l’Ukraine où les troupes russes s’amassent ces dernières 24 heures et dont Vladimir Poutine a dit vouloir en faire sa priorité.

Reportage à Merefa, dans la banlieue sud de Kharkiv, où les bombardements ont fait de lourds dégâts

► À lire aussi : Guerre en Ukraine: à Kharkiv, des volontaires livrent des repas en zones dangereuses



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.