Joël Embiid, rectifié stylo-feutre et après-midi rectifié sportif?


Publié le :

Joël Embiid est devenu le premier étranger meilleur marqueur en saison régulière de l’histoire du championnat nord-américain de basket-ball (NBA), avec une moyenne de 30,6 points inscrits par match. Le Camerounais peut également rêver au titre de meilleur joueur (MVP). En attendant, son équipe, les Sixers de Philadelphie, aborde la phase finale (play-offs) NBA.

Joël Embiid est entré dans l’histoire de la ligue nord-américaine de basket-ball (NBA), ce 10 avril 2022. Le Camerounais est en effet devenu le premier non-Américain à finir meilleur marqueur de la saison régulière en NBA. Avec sa moyenne de 30,6 points, il succède à des légendes comme Michael Jordan, Kobe Bryant, Kareem Abdul-Jabbar ou Wilt Chamberlain.

Joël Embiid est en outre le premier à évoluer au poste de pivot depuis Shaquille O’Neal, en 2000, à finir en tête du classement, dans ce domaine. Un exploit d’autant plus exceptionnel que la NBA fait de plus en plus la part belle à un basket adapté aux joueurs plus petits et rapides.

L’intérieur des Sixers de Philadelphie était au coude-à-coude avec la superstar des Lakers LeBron James (30,3 points) et celle des Bucks Giannis Antetokounmpo (29,9) pour ce titre honorifique. Mais une grosse prestation face aux Pacers d’Indiana avec 41 points et 20 rebonds, le 9 avril, a rappelé à tout le monde, qui est le patron offensif, cette année.

Et bientôt, le MVP ?

Prochaine étape pour le natif de Yaoundé : confirmer en phase finale (play-offs) son étincelante forme. Ce sera face aux Raptors de Toronto de son compatriote Pascal Siakam. Début des play-offs le 16 avril pour les Sixers.

A 28 ans, le Lion Indomptable semble au sommet de son art, après huit saisons chez les Sixers, lui qui court après une première finale NBA. Cette année, il peut compter sur le renfort de l’arrière James Harden, meilleur attaquant de la ligue ces dernières années. Ensemble, les deux stars veulent arracher leur premier sacre.

A la clé, il y aura peut-être un autre titre pour Joël Embiid, en juin : celui de meilleur joueur (« Most Valuable Player », MVP) de la saison régulière NBA. Cinq étrangers ont déjà décroché la plus incroyable distinction individuelle pour un basketteur : le Nigérian Hakeem Olajuwon en 1994, le Canadien Steve Nash en 2005 et 2006, l’Allemand Dirk Nowitzki (2007), le Grec Giannis Antetokounmpo (2019 et 2020) et le Serbe Nikola Jokic en 2021. Ce dernier, pivot chez les Nuggets de Denver, semble très légèrement favori pour l’édition 2022.

Embiid, qui a commencé à jouer au basket à 16 ans seulement, sera-t-il le deuxième Africain à remporter le trophée Maurice Podoloff ?

Joël Embiid à la lutte avec Nikola Jokic.
Joël Embiid à la lutte avec Nikola Jokic. USA TODAY Sports – Bill Streicher



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.