le Bayern piégé par Villarreal, dit bonjour à la Réuni des champions


Publié le : Modifié le :

Munich (Allemagne) (AFP) – Villarreal a réussi l’exploit d’éliminer le Bayern à Munich mardi soir, en arrachant grâce à Samu Chukwueze un nul 1-1 à deux minutes de la fin du temps réglementaire, après sa victoire 1-0 à l’aller en Espagne.

Pour le champion d’Allemagne, qui a dominé ce match retour mais s’est longtemps heurté à une défense hermétique, que seul Robert Lewandowski a pu transpercer (52e), cette élimination contre un adversaire présumé plus faible va faire très mal.

Le jeune entraîneur Julian Nagelsmann, arrivé sur le banc à 34 ans en début de saison, a certes fait très rapidement l’unanimité autour de lui. Mais au Bayern, et il l’a assez répété lui-même, seuls les titres comptent.

Et ses dirigeants ne vont certainement pas être satisfaits du seul titre de Bundesliga, qui semble ne plus pouvoir échapper au « Rekordmeister », fort de 9 points d’avance sur Dortmund à cinq journées de la fin.

Cet échec confirme une statistique bien établie au Bayern: depuis 2015, le « Rekordmeister » a perdu à six reprises un match aller en Ligue des champions. Et chaque fois il a été éliminé.

Après leur match aller raté et plusieurs prestations indignes de leur qualité ces dernières semaines en championnat, les Bavarois avaient pourtant promis une révolte.

Résistance héroïque

Julian Nagelsmann, l’entraîneur, avait fanfaronné la veille du match. Villarreal a largement dominé le match aller, avait-il admis, mais « ils ont commis une erreur : ils nous ont laissé en vie. Et nous devons les punir pour ça ».

la joie de Sam Chukwueze buteur pour Villarreal sur le terrain du Bayern Munich, le 12 avril 2022
la joie de Sam Chukwueze buteur pour Villarreal sur le terrain du Bayern Munich, le 12 avril 2022 Jose Jordan AFP

Les joueurs y étaient aussi allés de leurs déclarations martiales : « Nous avons du caractère dans cette équipe, beaucoup d’orgueil », avait lâché le capitaine Manuel Neuer, « quand on a perdu un match aller, il ne faut pas plaisanter avec nous ».

Mais les Espagnols ne sont pas arrivés à Munich pour se faire « punir ». Et ils ont offert une résistance héroïque.

Le match a démarré sans round d’observation, comme un combat. Et le Bayern a mis un bon quart d’heure pour prendre l’ascendant et le contrôle du match.

Face à une équipe bien regroupée dans ses 30 mètres, le Bayern a cherché à jouer en longues transversales et par les ailes.

Coman à droite, Sané à gauche, ont bien réussi à déborder plusieurs fois, mais leurs centres n’ont trouvé ni Lewandowski ni Müller, englués dans les filets défensifs du « Sous-marin jaune ».

Le gardien capitaine du Bayern Manuel Neuer est battu sur le but du 1-1 par Villarreal à Munich, le 12 avril 2022
Le gardien capitaine du Bayern Manuel Neuer est battu sur le but du 1-1 par Villarreal à Munich, le 12 avril 2022 Christof STACHE AFP

Il a fallu attendre la 29e minute pour que Jamal Musiala place l’unique balle cadrée de la première période, d’une tête puissante de dix mètres, mais directement dans les bras du gardien.

Joker

L’ouverture du score est venue après la pause, par le double meilleur joueur Fifa 2020 et 2021, Robert Lewandowski, qui a marqué d’un tir à la limite de la surface son 13e but cette saison en Ligue des champions, sur sa toute première occasion du match (1-0, 52e).

Poussés par leurs 70.000 supporters, les Munichois ont alors accru la pression sur des visiteurs souvent réduits à repousser les assauts depuis leur surface de réparation, et à tenter de profiter de quelques rares contres.

Robert Lewandowski vient de marquer le but du joker pour le Bayern Munich contre Villarreal, en Allemagne, le 12 avril 2022
Robert Lewandowski vient de marquer le but du joker pour le Bayern Munich contre Villarreal, en Allemagne, le 12 avril 2022 CHRISTOF STACHE AFP

Mais la défense a tenu bon, et ni Upamecano (50e), ni Müller (71e), ni Coman (76e) n’ont réussi à cadrer les trois meilleures occasions allemandes.

Il restait deux minutes à jouer lorsque, sur un contre rapidement mené, le Nigérian Samu Chukwueze, entré comme joker, a battu Manuel Neuer d’une reprise sous la barre, alors qu’Alphonso Davies avait couvert deux joueurs qui auraient pu être en position de hors jeu.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.